Le deal à ne pas rater :
Carte mémoire Micro SDXC Sandisk Extreme Plus 256Go / 200Mo/s
19.99 €
Voir le deal

Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:55

Picolaton

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:56

Simiot

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:57

Souffleur d’or

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:57

Velue

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:58

Vogeotte

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:58

Vouivre

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 12:59

Anguipède
Catégorie : 1
Habitat : Forêt
Pays d’origine : Suisse
Taille au garrot : 18 à 24 centimètres
Poids : 60 à 90 grammes
Espérance de vie : 2 à 3 ans

Observer pour la toute première fois par des magizoologistes en France, plus précisément dans la forêt de Brocéliance, l’anguipède est en réalité issus de la Suisse. Cette créature vit dans les forêts où l’on trouve un minimum de fraîcheur et d’humidité à travers toute l'Europe. Longtemps étudier par les magizoologistes du monde entier, l’anguipède cache encore bien des secrets.

L’anguipède se déplace sur le sol en rampant grâce à ses nombreux tentacules dont le nombre varie selon les individus. D’une petite dizaine à presque trente, les experts ne savent pas expliquer cette différence. Ressemblant à un poulpe ou une pieuvre croisé avec des feuilles, l’anguipède à une apparence bien particulière. Son dos et son visage sont recouverts de feuilles tout comme ses tentacules bien que celles sur les tentacules soient bien plus petites. Seul son ventre, qui touche le sol, n'est pas recouvert de feuilles.

Autre aspect étrange de son apparence, c’est sa couleur verte. Les magizoologistes ont découvert que la couleur de l’anguipède varie en fonction de son âge. Plus la créature est jeune et plus sa couleur est claire. L’anguipède passe donc d’un vert très clair à un vert plus foncé en grandissant. Vous pouvez donc estimer l’âge d’une de ces créatures en fonction de la teinte de vert qui le compose.

Les tentacules de l’anguipède sont d’une douceur inégalée. Si bien que certains sorciers ont essayé d’utiliser les tentacules de ces créatures pour créer des potions et des onguents pour la peau. Ses recherches n’ont pas porté leur fruit à ce jour et beaucoup se sont découragé même si certains mènent toujours des recherches. Leurs tentacules entrent cependant dans la composition de baguette magique. La salive de l’anguipède est également utilisée pour créer le philtre de la Vouivre. Cependant, certains pensent que les anguipèdes pourraient servir dans d’autres domaines. Ils sont, en effet, connus pour soigner les blessures des arbres malades. Les botanistes font donc des recherches pour savoir si ces créatures peuvent aider à soigner d’autres plantes malades.

Les anguipèdes vivent généralement en petite communauté d’une dizaine d’individus, mais il n’est pas rare de voir des individus plus solitaires. Ils vivent dans des petits nids qu’ils confectionnent avec des feuilles au pied des arbres entre les racines. Leurs apparences leur permet de se fondre parmi les feuilles ce qui fait qu’ils ne sont généralement pas embêtés par les non-mag’. Les anguipèdes se nourrissent de champignons et de mauvaises herbe qui sont nuisibles à l’écosystème dans lequel ils évoluent. Ils se reproduisent généralement en automne lorsque les feuilles commencent à tomber et les petits naissent au printemps.

D’une nature extrêmement docile, les anguipèdes se laissent approcher par n’importe qui y compris leurs prédateurs.  Ce qui facilite grandement la tâche à tous ceux qui veulent les étudier ou juste les observer. Cela explique leurs espérances de vie très faible. Dans un environnement sans prédateur, l’espérance de vie de ces créatures peut atteindre les cinq ans ce qui reste peu, mais qui est mieux que les deux ou trois ans observer dans leurs habitats naturels. Il est donc très facile d’observer des anguipèdes de très près pour peu que vous arriviez à les trouver parmi toute les feuilles.

Les tentacules d’anguipèdes peuvent être récoltées pour entrer dans la composition de baguette magique.

Par Roseanne Leroy


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:00

Carcolh

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:00

Sarramauca

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:01

Nuton

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:02

Luminade

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:03

Serpent-Monde

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:03

Chope-mitaine

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:04

Feu d’artifesse

Cette fiche peut être détaillée via la Plateforme (se référer au sujet « Comment proposer une créature ? ») en utilisant le contenu présent dans le spoiler ci-dessous.

Spoiler:


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 13:15

Neckre
Catégorie : 1
Habitat : Lacs, rivières
Pays d’origine : France
Taille au garrot : 30 à 40 centimètres
Poids : 700 grammes à 1,5 kilogramme
Espérance de vie : 4 à 8 ans

Le neckre naît de phénomènes d’évaporation d’eau importants de lacs ou rivières magiques, par la fusion des particules d’eau en suspension. En fonction de l’importance de ce phénomène et de la taille du lac ou de la zone de la rivière concernée, une à dix créatures peuvent apparaître simultanément. Ainsi, cette créature peut vivre en petit groupe ou être solitaire. Il est à noter toutefois que les neckres ne se mélangent jamais à d’autres congénères nés ailleurs ou à un autre moment. Ils peuvent même se montrer très territoriaux et s’attaquer à d’autres groupes différents.

Il peut prendre la forme d’un petit dragon, d’un cheval, d’un poisson voire d’un mélange des trois, et se déplace autant dans l’eau qu’au-dessus. S’il se cantonne principalement au milieu aquatique, il peut toutefois profiter d’inondations ou de flaques d’eau pour se déplacer sur la terre ferme. Ces surfaces aqueuses n’offrant pas la même qualité que son habitat de base, il ne peut y rester longtemps sous peine de voir son état de santé se dégrader. Pour pallier ce besoin constant d’eau afin de se déplacer, des sorciers s’étant liés avec des neckres ont eu l’idée de leur créer une boule d’eau magique en suspension, leur permettant de les suivre partout sans risque pour leur santé.

Côté caractère, le neckre est une créature docile et facile à contrôler tant que l’on respecte son espace vital. Il peut en effet se montrer agressif voir même retord si des humains dégradent son habitat ou s’il se sent piégé. Ce caractère protecteur bénéficie indirectement aux autres animaux aquatiques qui voient leur habitat de vie protégé. Orgueilleux, il peut être calmé par des flatteries. Il aime particulièrement qu’on le complimente sur son chant, une mélodie cristalline de quelques notes dont l’intensité varie en fonction de son humeur et que l’on peut entendre jusqu’à un kilomètre à la ronde selon les milieux environnants.

Concernant son régime alimentaire, le neckre se nourrit de phytoplancton, de plancton, de débris végétaux et de petits insectes très faciles à digérer. Les excréments des neckres peuvent, par ailleurs, constituer de fabuleux nutriments pour la faune et la flore non-mag’.

A sa mort, sa magie se concentre dans les opales luminescentes qui lui servent d’yeux. Ces derniers peuvent être collectés pour la confection de baguettes.

Par Drian Vaillant


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 16:25

Babau
Catégorie : 1
Habitat : Forêts
Pays d’origine : France
Taille au garrot : 55 à 68 centimètres
Poids : 15 à 25 kilogrammes
Espérance de vie : 10 à 15 ans

Le babau est une créature trouvable uniquement quand vient la tombée de la nuit. Durant la journée, nul ne sait ce que la bête devient mais d’après les hypothèses des magizoologistes, elle n’est qu’une ombre parmi celle des arbres qui se détache pour se matérialiser uniquement quand le soleil est couché. La créature est donc bien en chaire et en os quand il fait nuit. Avez-vous déjà entendu parler d’enfants qui auraient vu des yeux, entendu gratter ou hurler dans la sombre forêt ? Non ce n’est pas un loup, mais bien le babau qui en est très souvent responsable, même s’il est difficile de le voir en l’absence de lumière, car son poil est aussi noir que le jais. Mais nous pouvons très bien le distinguer grâce à de la lumière émise par du feu, nos baguettes ou même celle des lucioles.

Sa présence se ressent beaucoup à cause de sa forte aura qui inspire la peur, et qui a le pouvoir de mettre nos sens en alerte avant même que l’on ne l’ai vu : accélération des battements du cœur, frissons, tremblements, transpiration et sentiments d’inquiétude.

En revanche ses yeux variant génétiquement entre le blanc et le rouge selon l’individu, sont très bien perçus la nuit grâce à la couche réfléchissante aussi appelée tapis clair que le babau possède au fond de l’œil, et qui renvoie la lumière de la lune qui se reflète dedans. Si vous avez la chance de le percevoir clairement, la créature ressemble à un canidé : museau allongé, quatre pattes relativement longues, des oreilles triangulaires et un corps très souple. La longueur de sa queue encombrante peut faire jusqu’à deux fois sa taille et fait souvent obstacle sur les passages telle une grosse racine d’arbre, ainsi : il n’est pas rare de voir des animaux ou des humains trébucher.

Solitaire, la créature gratte les arbres pour marquer son territoire mais aussi pour favoriser l’accouplement qui se fait lors des pleines lunes. La bave du babau au contact de la peau a le mystérieux pouvoir d’éliminer le sentiment de peur et de crainte, quel que soit le contexte.

Son existence est plutôt connue par les sorciers mais est par contre purement légendaire pour les non-mag’ qui se servent simplement du nom de babau comme monstre pour dissuader les enfants de s’aventurer dans la forêt, à l’image d’un croque-mitaine. Le babau est arrivé dans les légendes non-mag’ par le bouche à bouche, mais surtout par des histoires, comme celles qui sont racontées par les anciens aux campings. Cependant à chacun sa version, cornes, pas cornes, mangeur d’hommes, juste d’enfants. Les non-mag’ n’ont pas d’idée précise de la forme de la créature, mais cela n’empêche pas qu’ils peuvent la voir et percevoir son aura. Si le babau a la réputation d’emporter à tout jamais les enfants s’ils sont seuls dans les bois, il est pourtant inoffensif, seulement est-il qu’il est très curieux, et fait très facilement peur aux êtres-vivants qu’il suit par amusement et entraîne non-intentionnellement vers des lieux très dangereux lors de leur fuite.

Ses dents et ses griffes sont collectées pour la confection de baguettes.

Par Giovanni Cumuci


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 16:36

Quamphi
Catégorie : 1
Habitat : Marais
Pays d’origine : Belgique
Taille au garrot : 18 à 25 centimètres
Poids : 800 grammes à 1,2 kilogramme
Espérance de vie : 1 à 3 ans

Le quamphi est une petite créature magique amphibien. Celle-ci aborde une peau blanche marquée par quelques traces orangées par endroit à mesure qu’il se rapproche de la mue. En effet, tous les trois mois à l'âge adulte le quamphi fait peau neuve, tandis que les petits changent plus régulièrement toutes les deux semaines environ. Mue qui lui permet de régénérer sa peau afin de la garder en bonne santé. Sa tête ronde possède de grands yeux marron et une petite bouche par laquelle il respire et se nourrit. Son corps est monté sur quatre pattes, dont les deux pattes arrière lui permettent de sauter pour se déplacer. Il est muni de petites antennes qui ont l’apparence des poacées afin de se fondre parmi la végétation dans les marais.

Vivant dans les marais, le quamphi se nourrit des insectes et des végétaux présents. Sa présence contribue activement au nettoyage de l’écosystème et il n’est pas rare de voir des petits amas de déchets organiques dans le lieu où il vit, laissant ces déchets pour les autres insectes avec qui il partage son habitat.

La petite créature vit en communauté, le nombre d’individus varie en fonction de la taille du marais où il élut domicile. À la saison des amours, les mâles font leur parade et c’est celui qui saute le plus haut qui attise la curiosité des femelles présentes dans l’écosystème. Il n’est pas rare durant les parades de voir l’un des mâles prendre appui sur le second pour exécuter un saut plus haut et ainsi remporter le cœur de la femelle pour la saison.

Le quamphi est une créature sensible aux flux magiques. Si sa peau lui permet de se rendre invisible auprès des non-mag’, un déséquilibre des flux entre les mondes peut rapidement le rendre visible par ceux-ci. En effet, ses antennes lui permettent de capter les flux dans le marais où il a élu domicile, sa peau s’occupe alors de faire le reste en matière de camouflage. Pacifiste, le quamphi fuit l’homme dans la mesure du possible, préférant de loin se cacher de celui-ci.

À partir de 1689 (lorsque le Code International du Secret Magique est signé afin de séparer le monde magique du monde non-magique), bon nombre de sorciers de l’époque ont exécuté des recherches sur le quamphi afin de voir s’il pouvait exploiter sa peau et ses capacités de camouflage auprès des non-mag’. Les études sur des peaux post mortem (mort naturelle comme provoquée) mais aussi sur des peaux récoltées par le biais des mues malgré la difficulté d'en trouver, celles-ci se décomposant rapidement dans le milieu naturel de la créature magique. Beaucoup d’artisans ont créé un tas d’objets, mais rien n’a duré dans le temps. La peau post-mortem de la créature a été jugée inexploitable. Seules les antennes semblent garder une propriété magique et peuvent être exploitées, notamment dans la confection de baguettes. Les magiezoologistes continuent d’étudier les quamphis et font leur possible pour qu’ils ne soient pas dérangés par les non-mag’.

Ses antennes peuvent être récoltées pour entrer dans la composition de baguette magique.

Par Lorie Fleury


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Ven 15 Déc 2023 - 16:45

Occhima
Catégorie : 2
Habitat : Cavernes, caves, grottes
Pays d’origine : Italie
Taille au garrot : 70 centimètres à 1 mètre
Poids : 10 grammes à 65 kilogrammes
Espérance de vie : 100 à 150 ans

L’occhima est une créature de taille moyenne à l’apparence d’un félin. Son pelage doux et duveteux arbore une couleur blanche tandis que sa crinière dorée répartit sur tout son dos et sa queue, éclaire d’une douce lumière dorée lorsque l’occhima est éveillé. Il possède deux petites cornes très pointues qui sont souvent confondues avec des oreilles sur le dessus de sa tête. Sa bouche est camouflée sous son pelage en dessous de ses deux gros yeux ronds. Mais ce n’est pas sa seule apparence, puisque L’occhima peut adapter celle-ci. La créature magique peut donc changer son pelage blanc pour du gris tandis que sa crinière prend alors une couleur vermillon (rouge vif tirant dans l’orangé) qui luira et brillera. Ses cornes s’allongent également et sa musculature se fait plus saillante sous le pelage. Parmi les changements notables, son poids varie beaucoup, si dans sa forme normale celui-ci est très léger (quelques grammes à peine), en changeant de forme, l’occhima s’alourdit de plusieurs dizaines de kilogrammes.

Sa personnalité aussi change en fonction de la forme qu’il adopte. Si l’on peut observer chez l’occhima une personnalité docile et curieuse, dès lors qu’il change de forme, celui-ci peut se montrer très agressif envers l’humain. N’hésitant pas à le charger pour l’empaler avec ses cornes. Ce qui lui a valu la classification en catégorie 2 par le ministère.

L’occhima est une créature solitaire qui vit dans les grottes, cavernes et caves. Il apprécie les lieux sombres où il peut attraper d’autres petits animaux comme des chauves-souris qui sont son alimentation favorite. Celui-ci est capable de bondir pour les chasser au vol, mais pour autant, il préfère attendre que ses proies viennent dormir pour les chasser durant leur sommeil. Il lui arrive également de manger certains serpents s’aventurant sur son lieu où il a élu domicile. Parfois, il peut être amené à défendre son habitat contre des blaireaux, son agilité et sa rapidité lui permettant de prendre rapidement le dessus en mettant des petits coups de cornes pour le chasser.

La créature a longtemps attiré la curiosité des magizoologistes. Ne comprenant pas la raison du changement de forme de celui-ci, qui se faisait extrêmement rare. Ce n’est que très tardivement, dans les années 1900 que l’on commence à comprendre. Lorsqu’un occhima pose son regard sur un sorcier il change alors d’apparence en fonction de l’âme du sorcier sur laquelle il a posé ses yeux. Les magizoologiste qui l’étudiaient ont alors décidé d’appeler sa seconde apparence : « forme corrompue » en raison des âmes malveillantes devant lesquelles ils décidaient de changer de forme. Pour leur faire reprendre leur apparence docile, il n’était pas rare d’utiliser des enfants qui avaient un bien meilleur taux de réussite que les adultes en raison d’une âme souvent encore bienveillante et non corrompue. Les âmes neutres sur lesquelles l’occhima pose ses yeux ne provoquent aucun changement de forme.

La créature est désormais rare et protégée par le ministère des Affaires magiques qui un temps s’en servait dans les jugements pour sonder l’âme des accusés.

Les crins de sa crinière ainsi que ses yeux peuvent être récoltées pour entrer dans la composition de baguette magique.

Par Lorie Fleury


Aliaume Delalande
Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
Directeur & Professeur d’Alchimie

Aliaume Delalande
https://www.beauxbatons.org//t137-aliaume-delalande#501

Lun 5 Fév 2024 - 13:37

Oreilles-Volantes
Catégorie : 1
Habitat : Prairies (montagne)
Pays d’origine : Suisse
Taille au garrot : 2 à 3 centimètres
Poids : 40 à 60 grammes
Espérance de vie : 1 à 2 ans

L'oreilles-volantes est une petite créature magique ressemblant à s'y méprendre à une souris grise quoique son pelage est d'un brun roux caractéristique. Son corps - du bout du nez à la base de la queue - mesure environ 7 centimètres pour un maximum mesuré de 10 centimètres. Contrairement à l'animal non-magique, l'oreilles-volantes est en revanche munie d'une paire d'oreilles rondes particulièrement développées dont le diamètre est au moins équivalent à celui de la face. Ces oreilles, en battant à haute vitesse, leur permettent - après avoir bondi à l'assaut d'une proie - de maintenir un état de vol sur un distance maximal de quinze à vingt mètres. Cela leur permet de capturer l'insecte qui est leur cible entre leurs antérieurs puis de les manger, parfois avant même d'avoir regagné le sol.

Il faut aussi noter que la queue est double depuis son attache sur l'arrière-main, l'une est aussi grande que le corps et la seconde fait une fois et demi la longueur de ce dernier. Leurs antérieurs sont relativement courts mais munies de mains très semblables à celles des humains, quoique leurs griffes soient bien plus acérées que nos ongles. Leurs postérieurs sont plus longs, notamment le pied. En effet, le tarse est quasiment aussi long que le tibia, permettant à l'animal une bonne force de propulsion. Ce petit quadrupède est digitigrade et se déplace sur ses quatre pattes (ou à l'aide de ses oreilles lorsqu'il chasse). Mais pour les tâches dites "statiques" (comme manger un fruit tenu entre ses pattes antérieures ou se laver le visage), il est tout à fait capable de se tenir assis sur ses postérieurs, il se trouve alors en appui sur ses métatarses et sa queue la plus longue lui sert alors de trépied lui permettant de ne pas basculer vers l'arrière. Les femelles sont généralement plus grandes et trapues que les mâles.

A l'instar des autres rongeurs, les oreilles-volantes vivent dans un terrier qu'ils creusent avec leurs antérieurs. L'entrée se trouve généralement au pied d'un arbre, d'un arbuste ou d'une roche. Les individus semblent s'accoupler par paire monogame. Chaque couple - qui se forme généralement vers les deux mois des individus - peut avoir entre 4 et 5 portées de six à huit petits sur toute une vie. Il s'agit d'une espèce omnivore qui, au printemps et à l'été, préfère les insectes et les fruits. Lorsque l'automne et l'hiver viennent, une oreilles-volantes privilégiera les graines et végétaux persistants.

Ce sont des petites créatures discrètes qui ont été découvertes par hasard par Daniel Kieffer au printemps 2021 dans une prairie du territoire de la réserve magique alpine française. Venu pour vérifier les sécurités magiques permettant d'isoler les créatures les plus dangereuses du reste de la réserve et de la population humaine, il a d'abord cru voir une souris courir dans l'espoir d'attraper un insecte. Ce n'est qu'en voyant l'animal bondir et surtout voler à la poursuite de la libellule qu'il s'est rendu compte qu'il ne s'agissait pas là d'un banal rongeur mais bien d'une créature potentiellement magique.

L'étude de ces petits spécimens fut longue et laborieuse. Il aura fallu tout d'abord faire de longues observations en milieu naturel pour comprendre leur fonctionnement. Bien que certains individus soient plus téméraires et approchent l'humain, ce qui a permis une étude un peu plus rigoureuse et scientifique permettant d'obtenir quelques données morphologiques, ces petites créatures magiques sont incompatibles avec la captivité. Quelque soit la taille de leur environnement, celles-ci se laissent dépérir et si par miracle un couple parvient à se reproduire, les deux parents se détournent de leurs petits qui ne peuvent donc survivre.

Malgré ces difficultés, il a été possible de créer un contact avec ces petites créatures qui se montrent relativement sociables mais aussi curieuses, notamment en ce qui concerne la nourriture. A force de contact, il a aussi été découvert par Daniel Kieffer que la salive des oreilles-volantes avait un potentiel magique certain. En effet, la moindre plaie de ces petites bêtes cicatrise une fois léchée par lui-même ou un congénère. A ce jour, l'unique moyen de prélever de la salive est d'utiliser des moustaches si celles-ci sont tombées naturellement de l'animal pendant qu'il se lave le visage. Pour que les effets soient effectifs, il faut ensuite faire infuser la moustache dans une eau de source montagneuse frémissante dans les six heures suivant le moment où elle se détache du rongeur. L'eau infusée est alors un désinfectant et un cicatrisant efficace pour les plaies superficielles comme les éraflures et les griffures.

Le nom simpliste de cette créature vient d'un mot d'enfant, celui de Gabin Kieffer, fils aîné de Daniel.

Par Daniel Kieffer


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2